PLUS SPECTATRICES QUE JAMAIS

La réouverture prochaine des théâtres nous met en joie. Après ces mois sans le bonheur de s’installer dans une salle de théâtre, d’attendre que les lumières s’éteignent, que le spectacle commence, que la magie opère, que l’émotion nous gagne.

Nous allons bientôt reprendre nos chroniques et interviews mais avant cela, un conseil de spectacle, vu l’hiver dernier. « TOUTE L’HISTOIRE DE LA PEINTURE EN MOINS DE DEUX HEURES, un stand up pédagogique, attachant et atypique animé par le critique d’art Hector Obalk. Retrouvez notre critique ici

REPRISE A PARTIR DU 18 JUILLET 2020 au Théâtre de l’ATELIER

SAMEDI 18 JUILLET 15h

SAMEDI 18 JUILLET 20h

SAMEDI 26 SEPTEMBRE 15h

SAMEDI 26 SEPTEMBRE 20h30

DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 11h

MONSIEUR X – THEATRE DE L’ATELIER

vz-6f7e1df0-81ac-47c1-af3c-fa82ae3d14c3♥♥♥♥ La pièce se déroule dans l’appartement de Monsieur X, dans une ville quelconque. Un homme à la retraite, en apparence comme les autres, avec sa petite vie routinière et modeste. Mais dans cet univers clos, de drôles de choses se passent, venant bouleverser son quotidien. Ainsi, les objets semblent avoir une vie propre : les murs lui parlent, le lit aspire les objets par en dessous, le frigo lui fournit à la demande des repas, des fleurs et même du champagne… Lire la suite

MADEMOISELLE JULIE – THÉÂTRE DE L’ATELIER

0x1200x20074-or♥♥ Malgré la présence de la belle Anna Mouglalis et l’interprétation solide de Xavier Legrand, je n’ai pas succombé au charme de « Mademoiselle Julie », actuellement au théâtre de l’Atelier, dont Julie Brochen signe une mise en scène trop sage et lisse à mon goût.  Lire la suite

BELLS AND SPELLS – THÉÂTRE DE L’ATELIER

vz-c8843d17-71bf-437c-8877-f4109ca4a86a♥♥♥ Spectacle sans paroles, « Bells & Spells » nous entraîne dans un voyage inattendu, rempli de poésie et de féérie. L’héroïne des lieux, Aurelia Thierrée, y incarne une cleptomane tout droit sortie d’un conte de fée. Singulier et envoûtant malgré un scenario un peu bancal. Lire la suite

LETTRES À FELICE – THÉÂTRE DE L’ATELIER

v_15282172158668♥♥ Isabelle Carré et Dominique Pinon, mis en scène par Bertrand Marcos, nous invitent à partager l’intimité de l’un des plus grands écrivains du XXème siècle, Franz Kafka, à travers les lettres adressées à sa première fiancée, Felice Bauer, lors de la première année de leur correspondance amoureuse qui durera pendant cinq longues années (1912 – 1917). Lire la suite

LE LIVRE DE MA MÈRE – THÉÂTRE DE L’ATELIER

v_15053123994823♥♥♥ Les applaudissements accompagnent l’entrée de Patrick Timsit sur le plateau du théâtre de l’Atelier. Il y a plus de trente ans, le comédien découvrait « Le Livre de ma Mère », récit éblouissant d’Albert Cohen sur l’amour unique d’un fils pour sa mère disparue. Chaque soir, sur scène, il interprète quelques-uns des plus beaux passages de cette œuvre universelle.
Lire la suite

VOTRE MAMAN – THÉÂTRE DE L’ATELIER

VOTREMAMANAffiche♥♥♥♥ Dans une maison de retraite, la maman reçoit les visites quasi-quotidiennes de son fils. Atteinte d’Alzheimer, tantôt elle le reconnaît, tantôt elle le confond avec le directeur de la maison médicalisée où elle est la seule résidente à marcher sur ses deux fémurs. Ces visites sont souvent semées de malentendus qui font naître des répliques aussi percutantes qu’absurdes jusqu’au jour où on lui annonce que sa mère a disparu… Lire la suite

L’ÉVEIL DU CHAMEAU-THÉÂTRE DE L’ATELIER

eveil-du-chameau-affiche♥♥ Maryse a des principes : elle ne supporte pas que sa fille de 18 ans attende un enfant d’un jeune homme, Simon, qui s’est fait la malle. Pour Maryse, Simon doit faire face à ses responsabilités. Elle va donc résolument rendre visite au père de ce dernier, Mickaël, pour le contraindre à jouer son rôle de père en incitant Simon à assumer le sien.

Sauf que Mickaël n’a jamais reconnu ce fils qu’il a eu par accident, et n’a pas vu grandir. Il refuse les obligations morales qu’on lui oppose et qu’il a toujours fuies. Et lui, n’a aucun principe !

Comédie de Murielle Magellan dont l’intrigue est traitée avec une grande banalité. Ici ou là des bonnes répliques qui font sourire tout au plus. Les apartés un rien hystériques de Barbara Schulz ralentissent le rythme d’une mise en scène d’Anouche Setbon sans surprise. Valérie Decobert a bien du mal à trouver sa place. Par contre, coup de chapeau pour l’interprétation de Pascal Elbé et au joli décor signé par Oria Puppo.

Bref, on peut passer son chemin, rien de vraiment remarquable à retranscrire. Le chameau ne nous a pas éveillé.

Le regard d’Isabelle

L’ÉVEIL DU CHAMEAU

Théâtre de l’Atelier, 1, place Charles Dullin- 75018 Paris – Téléphone : 01 46 06 49 24 (Métro Pigalle ou Anvers).

Jusqu’au 31 décembre, du mardi au vendredi à 21h – samedi à 17h30 et 21h.

Trois exceptions : le jeudi 8 décembre à 19h, le samedi 24 décembre à 19h (pas de matinée), le samedi 31 décembre à 21h (pas de matinée).

Crédits photos : Chantal Depagne Palazon et Hugo Cohen

OLD TIMES – THÉÂTRE DE L’ATELIER

v_14576061753787Hélas, 1h20 d’ennui presque total devant « Old Times » actuellement à l’affiche du théâtre de l’Atelier, pourtant l’une des pièces les plus célèbres et les plus jouées du dramaturge anglais. Rien n’y a fait ! Les minutes ont été longues, très longues devant ce huis clos oppressant qui évoque les chassés-croisés amoureux d’un couple avec une jeune femme troublante dans une maison de campagne anglaise au bord de mer. Une succession de monologues prétentieux, d’une totale vacuité et au final difficiles à suivre, une mise en scène insipide et vraiment à l’économie (les trois comédiens ne font que passer d’un canapé à l’autre et longer les murs – le dépouillement a ses limites), un casting très inégal (si Marianne Denicourt et Emmanuel Salinger tirent leur épingle du jeu, Adèle Haenel m’a semblé jouer extrêmement faux de sa première à sa dernière réplique et « plomber » complètement la pièce). Bref, quelques spectateurs sont partis, des ricanements ont fusé, des applaudissements timides et beaucoup de visages fatigués à la sortie. ..Je n’étais pas la seule à être malheureusement très déçue.  

Le point de vue d’Elisabeth 

OLD TIMES

Théâtre de l’Atelier, 1 place Charles Dullin, 75018 Paris

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 15h

Crédit photo : Pascal Victor/ArtComArt

OLD TIMES (Benoit GIROS) 2016

 OLD TIMES (Benoit GIROS) 2016

OLD TIMES (Benoit GIROS) 2016

 

TRAÎNE PAS TROP SOUS LA PLUIE – THÉÂTRE DE L’ATELIER

TRAINE PAS AfficheChaque soir, Richard Bohringer réinvente, retrace toute une vie d’écriture, de passions, d’amours et de tendresse. Un voyage au pays de sa mémoire, un road-movie dédié à l’Afrique, aux amis morts ou vivants, aux femmes, à l’alcool, aux errances. Tel un boxeur sur le ring, l’émotion à fleur de peau, il nous fait voyager au travers de ses propres textes, dans cette atmosphère que lui seul sait créer. Entre chaque texte, l’improvisation a toute sa place.

Seul en scène entre un lutrin et une chaise bistrot, à fleur de peau et la voie rocailleuse, Richard Bohringer nous livre ses textes bruts de style. Univers de la nuit, de la création artistique, des amours, des amitiés, de l’alcool… Le public découvre une plume, une sensibilité, une humanité. Certes… Mais suit-il réellement toutes les digressions de ses pensées ? Là est la question. 

Par contre, les intermèdes entrecoupant ses lectures ravivent l’attention de tous les esprits, découvrent avec tendresse, générosité voire humilité sa vie intime – son épouse, sa fille, ses amis, ses voyages – et les affres de son existence  – ses ivresses, ses errances, sa maladie. 

Un moment de bonheur simple pour tous ceux qui reconnaissent à Richard Bohringer un talent d’auteur et d’acteur ; pour les autres, la rencontre d’un homme écorché face au miroir d’une vie en puzzle, homme ivre de mots pour vivre encore quelques poignées d’années car « Si à vingt ans on veut mourir, à presque soixante-dix on veut rester. » 

Le regard d’Isabelle 

TRAÎNE PAS TROP SOUS LA PLUIE

Théâtre de l’Atelier, 1 place Charles Dullin, 75018 Paris. 

A partir du 8 mars 2016 pour 30 représentations exceptionnelles. 

Relâche les 17 et 18 mars.

Du mardi au samedi à 19h00

Crédit photo : Alain Rousseau

TRAINE PAS Richard Bohringer Photo Pupitre libre de droits  (c)Alain RousseauTRAINE PAS Richard Bohringer Photo couleurs libre de droits (c)Alain Rousseau.jpg