UN CAFÉ AVEC LAURENCINE LOT, PHOTOGRAPHE DE THÉÂTRE

« Mon objectif ? Laisser un vrai témoignage de ce que j’ai vu sur le plateau. »

LaurencineLot

Rencontre avec la photographe Laurencine Lot dans le joli quartier de la Nouvelle-Athenes, 9eme arrondissement de Paris par un après-midi ensoleillé de septembre. Laurencine Lot me rejoint au théâtre La Bruyère à l’issue de la représentation de « Signé Dumas » dont elle a d’ailleurs signé les photos. Un parcours atypique pour une passionnée des belles images et des théâtres parisiens qu’elle quadrille à bicyclette depuis 1968. Interview autour d’un café et de beaux ouvrages de photos.  Lire la suite

DE LA DÉMOCRATIE – THÉÂTRE 71 MALAKOFF

TH71_1819_visuels_pres.indd Sur scène, cinq comédiens en répétition réfléchissent sur la manière de représenter la démocratie au théâtre. Pour guide, la pensée d’Alexis de Tocqueville auteur de « De la démocratie en Amérique » (1831).

Le projet était plaisant, le résultat moins. Le travail théâtral est sans cesse ponctué de questionnements, d’hésitations, de ralliements, d’oppositions, de votes… et d’extraits du texte de Tocqueville (pas toujours clairement énoncés, avouons le).
Le tout se traîne en longueur et se termine (enfin !) sur une pirouette bien impromptue : un enfant à aller chercher chez une nourrice par une des comédiennes. Laurent Gutmann, auteur et metteur en scène, aurait pu être plus inspiré.

Si des spectateurs ont apprécié ce long moment, je m’y suis franchement ennuyée tout comme mes voisins. Sur ce, je vais me plonger dans la lecture d’Alexis de Tocqueville pour découvrir plus clairement énoncée sa pensée. ♦

Le regard d’Isabelle

DE LA DÉMOCRATIE

Théâtre 71.com, 3 place du 11 novembre – 92240 Malakoff – Métro : Malakoff – Plateau de Vanves

Jusqu’au 18 octobre 2018

Mercredi, jeudi, samedi 19h30 ;  mardi, vendredi 20h30 ; dimanche 16 h.

Durée : 1h50

Crédit photos : Pierre Grosbois

De_la_democratie_PAN_28.05.2017_0993.101959thumbnail_De_la_democratie@PierreGrosbois_035-MIN

 

LES MANGEURS DE LAPIN SE FONT LA MALLE – ESPACE PARIS PLAINE

01-Lapins♥♥♥♥ Après avoir remis le couvert au Grand Point Virgule (voir notre chronique Les Mangeurs de lapin remettent le couvert du 12 septembre 2018), Les Mangeurs de Lapin se font la malle jusqu’à l’Espace Paris Plaine pour une série de représentations de leur nouveau spectacle : Sigrid La Chapelle, Jean-Philippe Buzaud, Dominic Baird-Smith et Jorge Migoya s’envolent aux quatre coins de la planète pour une tournée de music-hall… Lire la suite

MISERY – THÉÂTRE HÉBERTOT

EXE_HEBERTOT_Misery2018_40x60.indd♥♥♥♥ Paul Sheldon (Francis Lombrail), écrivain à succès, afin de changer de registre, décide de faire mourir l’héroïne de sa série à succès « Misery ». A la suite d’un accident de voiture, il est recueilli par Annie Wilkes (Myriam Boyer), une admiratrice psychopathe. Si dans un premier temps, elle lui prodigue les meilleurs soins pour qu’il recouvre la santé, elle ne tarde par à le séquestrer, l’obligeant avec une rare cruauté à écrire un livre dans lequel il « ressuscitera » son héroïne. Peu à peu l’huis-clos tourne à la menace mortelle. L’écrivain recherche un moyen pour échapper à sa tortionnaire… Lire la suite

ALADIN – THÉÂTRE DU PALAIS-ROYAL

Aladin-40x60-Nomination-Molieres♥♥♥♥ Pour conquérir la princesse Yasmine, Aladin fera preuve de bravoure, de ruse et de courage. Déjouant de nombreux pièges, tous deux triompheront de la cupidité du terrible Jaffar pour le plus grand bonheur de tous. Lire la suite

L’ORDRE DES CHOSES – THÉÂTRE DE LA MICHODIÈRE

affiche-l-ordre-des-choses♥♥♥ Bernard Hubert (60 ans) et Juliette sa jeune compagne (38 ans) filent le parfait amour. Débarque Thomas, séduisant trentenaire, prétendant, test ADN à l’appui, être le fils de Bernard. Si Bernard lui soutient être infertile, Juliette ne semble pas insensible au charme de Thomas… Lire la suite

AU DÉBUT – THÉÂTRE DU PETIT MONTPARNASSE

Affiche-AU-DEBUT-avec-logo♥♥♥ Parce que le thème de la maternité m’intéressera toujours et qu’il n’est finalement pas si souvent traité au théâtre, je suis allée voir « Au début », adapté du roman de François Bégaudeau et mis en scène par Panchika Velez, au théâtre du Petit Montparnasse. Cette pièce, c’est l’histoire, ou plutôt ce sont les histoires, de trois femmes et d’un homme d’âges, d’époques et de milieux sociaux différents, qui sont devenus mère ou père à un moment donné de leur existence. Mais parce que chaque parcours de vie est unique, chacun raconte son histoire à lui, à elle, chacun à sa manière, sans entrer dans les histoires des autres tout en se faisant écho. Seul dénominateur commun : rien n’est plus commun qu’une naissance, rien n’est plus uniqueLire la suite

SIGNÉ DUMAS – THÉÂTRE LA BRUYÈRE

affiche♥♥♥♥ 24 février 1848. Port-Marly. Cabinet de travail d’Alexandre Dumas et d’Auguste Maquet. Louis-Philippe vient d’abdiquer. Opportuniste, Dumas veut que Maquet prenne en note une missive pour assurer la Régence de son soutien et exhorter le peuple à redessiner le gouvernement. Il espère ainsi briguer un poste de Ministre. Maquet s’y oppose violemment : croyant plus à l’avènement prochain de la seconde République, une telle publication nuirait à leurs intérêts littéraires communs. En effet, si Auguste Maquet est le bâtisseur de nombreux chefs-d’œuvre – Les Trois Mousquetaires, Le Comte de Monte-Cristo, 20 ans après, La Reine Margot, Le vicomte de Bragelonne… – Alexandre Dumas en est la plume. Alors, de Dumas ou de Maquet, qui en est le véritable auteur ? Lire la suite

CUISINE ET CONFESSIONS – BOBINO

Les7DOIGTS-Cuisine-et-confessions-Automne2018-Bobino_HD♥♥♥ Je serai complètement honnête en disant que « Cuisine et confessions », la dernière création de la compagnie de cirque québécoise « Les 7 doigts de la main » m’a laissé quelque peu sur ma faim… Non pas tant par la qualité des performances circassiennnes, admirablement exécutées par une troupe multiethnique archi sympathique digne des meilleures publicités Benetton des années 80 (!) mais par les tableaux intermèdes un peu foutrac où l’on perd à mon sens le fil du spectacle. Mais l’important n’est peut-être pas là et  vaut-il mieux laisser son esprit cartésien au vestiaire pour mieux savourer ces deux heures de show toutes nord-américaine. Lire la suite