DYSTOPIA – THÉÂTRE DU ROND-POINT

♥♥♥ Après Un Poyo Royo, leur performance physico-comique qui a connu un triomphe international, le metteur en scène Hermes Gaido, Alfonso Baron et Luciano Rosso nous livrent leur nouvel opus : une série de sketches plus loufoques les uns que les autres inspirés par notre rapport aux images numériques auxquelles nous sommes confrontés en permanence.

Lire la suite

MAX – THÉÂTRE DU ROND-POINT

♥♥♥♥ Seul en scène, depuis le pays des morts, Max Linder s’adresse à Maud, sa fille de seize mois. Il lui raconte ses grandeurs et ses démons, ses amours et ses ténèbres… En 1905, acteur de théâtre, il découvre aux studios Pathé le cinéma, art naissant : une véritable révélation. Avec frénésie, il tourne cinq cents films, s’exporte à Hollywood, devient l’égal voire le « professeur » de Charlie Chaplin. Jaquette, chapeau de soie, haut de forme, souliers vernis et gants de noce, il invente l’élégance comique du dandy, parfait et désopilant gentleman. Vingt ans après ses débuts, en 1925, on découvrira les corps de Max Linder et de sa compagne dans une chambre de l’hôtel Baltimore, avenue Kléber.Il avait 40 ans.

Lire la suite

VIEUX CON – THÉÂTRE DU ROND-POINT

Dans son spectacle, écrit pendant le confinement, Christophe Alévêque s’insurge contre l’absurdité de notre époque. En vrac : la raréfaction des ressources de notre planète, la dictature du virtuel, le développement des « ismes » de tout bord (féminisme, antiracisme, alarmisme, etc.), le déclin de l’esprit critique, le règne du politiquement correct, le consensus mou… À tout cela, il oppose l’esprit libertaire et léger des années 1980, son sens du collectif et du… n’importe quoi (par exemple, le « tiercé des cochons » auquel il participait, étant enfant). Il constate qu’il se sent en décalage total avec l’époque et de ce fait, qu’il fait partie maintenant de ce qu’on appelle les « vieux cons ». Sous prétexte d’expliquer à son enfant le monde d’aujourd’hui, il se lance dans une diatribe contre les travers de la société.

Lire la suite

BAIE DES ANGES – THÉÂTRE DU ROND-POINT

♥♥♥ C’est à une habile mise en abyme que nous invitent l’auteur Serge Valletti et son complice à la mise en scène Hovnatan Avédikian. Pièce dans la pièce, film dans le film, cauchemar ou songe éveillé… Baie des Anges est un mélange de tout cela, pas vraiment une histoire avec un début et une fin, mais plutôt des « fragments », comme nous le dit d’emblée le personnage principal, Gérard, metteur en scène.

Lire la suite

RENDEZ-VOUS GARE DE L’EST – THÉÂTRE DU ROND-POINT

Pages de RdvGareEst1Maquillage soigné, queue de cheval élégante, robe tendance, elle est assise sur une chaise, le plateau baigné par une douce pénombre. Et elle commence à nous parler sans attendre le silence du public, le point de départ d’un récit-confession qui nous emportera bien plus loin que l’on aurait pu imaginer. Au départ, il s’agit seulement de l’histoire d’une femme : son quotidien de vendeuse, sa vie de couple, son désir d’enfant. Et puis les indices pointent un à un, se font écho – son traitement au lithium, ses séances de sismothérapie, ses épisodes schizophréniques, ses allers-retours à l’hôpital Saint Anne – et nous font comprendre par bribes ce dont elle souffre : la maniaco-dépression. « Rendez-vous gare de l’Est », c’est le portrait d’une femme malade qui se livre entièrement sans fausse pudeur. Et indirectement nous donne des « clés » pour essayer de mieux appréhender la maladie invisible.  

Guillaume Vincent, l’auteur et metteur en scène de la pièce, a interrogé pendant six mois dans le quartier de la gare de l’Est une amie dépressive sur sa vie, sur sa maladie. Il a recueilli des dizaines d’heures d’entretiens. « J’ai tout gardé, même ce qui d’ordinaire est mis de côté lorsqu’on retranscrit une parole orale » confie-t-il. Il en a tiré ce monologue bouleversant, un témoignage sans filtre sur le portrait d’une femme en souffrance, dans ses moments de peur, de colère, de répit, de rechute, dans ses fragilités. 

Un moment de théâtre formidable de justesse, d’émotion vraie ! La présence lumineuse, profonde, magnétique de la comédienne Emilie Incerti Formentini, est hallucinante de naturel. Elle nous happe dès les premiers mots, nous entraîne avec elle dans les méandres et les tourments de son âme, sachant user des changements de rythmes et de ton avec une fluidité et une profondeur rares. On boit ses paroles, ses silences nous troublent. Une interprétation au sommet.   

Signé Elisabeth

RENDEZ-VOUS GARE DE L’EST

Théâtre du Rond-Point, 2 bis avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris  – Salle Roland Topor

Jusqu’au 26 juin 2016 (relâche les lundis et le 5 juin)

Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 15h30

Durée : 1 heure 

RENDEZ-VOUS-GARE-DE-L-EST_GiovanniCittadiniCesi_020-2000x1333

Crédit : Giovanni Cittadini Cesi

 

 

 

Lecture – rencontre Murielle MAGELLAN le 9 mars

LECTURE – RENCONTRE dimanche 9 mars à 17h

A l’occasion de la parution de son dernier roman « N’oublie pas les oiseaux » aux éditions Julliard, Murielle Magellan présentera son ouvrage à la librairie du théâtre du Rond-Point dimanche 9 mars à 17h. Les comédiennes Véronique Olmi et Audrey Dana liront quelques extraits, avant une séance de dédicaces et un verre de l’amitié.

Rencontre 9 mars

Librairie du théâtre du Rond-Point

2 bis avenue Franklin Roosevelt

75008 Paris

www.librairiedurondpoint.fr