LA CANTATRICE CHAUVE – THÉÂTRE ATHÉNÉE LOUIS JOUVET

index♥♥♥ En 1991, Jean-Luc Lagarce signait une mise en scène audacieuse et mémorable de « La Cantatrice Chauve », devenue depuis un classique du genre. 27 ans plus tard, pour rendre hommage à ce metteur en scène disparu prématurément – emporté par le SIDA à seulement 38 ans en 1995 – le théâtre Athénée Louis Jouvet reprend pour la dernière fois ce spectacle avec – joli clin d’œil – les acteurs de l’époque. Lire la suite

ELVIRA – THÉÂTRE ATHÉNÉE

14168♥♥♥♥ Conservatoire d’Art Dramatique, Paris, février 1940. Le professeur Louis Jouvet fait travailler une jeune actrice, Claudia, sur l’acte IV, scène 6 du personnage d’Elvire dans le Dom Juan de Molière. Entre février et septembre 1940, s’écrira alors au fil des mois et des séances de répétition la vision qu’avait Jouvet du travail du comédien. 

Le texte est inspiré des propres notes que Jouvet eu l’idée de faire notifier lorsqu’il était professeur au Conservatoire. De ces notes, Brigitte Jacques-Wajeman a tiré en 1986 une pièce de théâtre qui, avouons-le, manque un peu d’épaisseur et de dramaturgie et finit même par lasser un peu, tant la même idée, intéressante par ailleurs (l’importance du sentiment dans le travail d’interprétation) est ressassée.

Mais quel moment de théâtre ! Deux merveilles : l’interprétation et la mise en scène ! Elvira est servi par l’un des plus grands acteurs et metteurs en scène italiens, Toni Servillo, qui eut l’idée d’adapter cette pièce en italien. Il est le personnage de Jouvet (son mentor) dans le moindre souffle, le moindre geste, la moindre inflexion. Il donne, au propre et au figuré, une leçon de théâtre magistrale ! Quelle présence, quel charisme ! Un professeur comme Jouvet l’aurait aimé ! Il est accompagnée par la comédienne Petra Valentini qui est très convaincante dans son rôle de Claudia, à la fois éblouie et perdue devant le Maître. Toni Servillo signe également une mise en scène d’une pureté, d’une sobriété et d’une élégance absolue. Ni parasites, ni gratuités. Uniquement le geste, le verbe, l’intention dans un décor quasi nu. Eleganza italiana….

Le spectacle a reçu cet automne les faveurs du Piccolo Teatro de Milan et revient avec succès devant le public parisien de l’Athénée comme un hommage supplémentaire à Louis Jouvet. Hommage d’un monstre sacré à un monstre sacré, sous les yeux de l’acteur et réalisateur Roberto Benigni, venu applaudir son compatriote hier soir. Bella Italia….

Signé Elisabeth 

ELIVRA (ELVIRE JOUVET 40) dans le cadre du FESTIVAL ITALIEN 

Théâtre de L’Athénée, square de l’Opéra Louis Jouvet, 7 rue Boudreau, 75008 Paris (métro Havre-Caumartin)

Jusqu’au 21 janvier, du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 16h

Spectacle en italien, surtitré en français 

Crédit photos : Fabio Esposito/PiccoloTeatroMilano

1416814169141731417414177141811418214172