RUY BLAS – BOUFFON THÉÂTRE

vz-e8f3e2e2-ea9b-40e7-9459-408e2d502189À la fin  du XVIIe siècle en Espagne, un laquais, Ruy Blas, et la reine, Marie-Anne de Neubourg, vivent une histoire d’amour enflammée. Une situation improbable si Don Salluste, un grand d’Espagne et maître de Ruy Blas, n’avait pas élaboré un plan machiavélique par vengeance contre la reine qui l’a disgracié. Conjoncture, manigance, complot, politique, pouvoir… Ruy Blas, sous une fausse identité et toujours instrumentalisé par Don Salluste dont il ne peut se défaire, lié par un pacte signé, est élevé au rang de premier ministre. Par amour, loyauté et honnêteté, il tentera en dépit de l’adversité et contre lui-même de sauver la reine et le royaume. Trop pour un seul homme !

Un texte dramatique, romantique, écrit en cinq actes par Victor Hugo pour le théâtre, et servi par une jolie brochette d’acteurs bien guidés. Christian Pélissier, le metteur en scène, a choisi, ce soir-là (les acteurs tournent selon les soirées), pour incarner le visage de l’amour deux fleurs en pleine jeunesse : il se dessinera sous les traits de Marie Chapet (la reine) et Hélie Chomiac (Ruy Blas).

Un coup de cœur personnel pour la comédienne, Love Bowman, dans les rôles de la duchesse mais aussi du valet ivre où elle s’illustre dans une gestuelle avec brio. La mise en scène est artistique et sait exploiter le plateau dans les moindres recoins. Les costumes de Fred Morel et Chris Jackson terminent de « planter le décor ».

Encore une belle programmation au théâtre Bouffon. Rendez-vous pris avec Peter Tournier pour une interview. À suivre.

Signé Carole !

RUY BLAS 

Bouffon Théâtre • 28, rue de Meaux 75019 Paris

Jusqu’au 20 février 2016

Les soirs de semaine à 20h30 et les dimanches à 18h30

Crédit photo : CélineDk

 

UN MONDE ÉPATANT – BOUFFON THÉÂTRE

Affiche Un Monde EpatantChers lecteurs et amis blogueurs,

Nous voici de retour de vacances ! Avant de vous annoncer quelques jolies surprises pour le blog, nous sommes ravies de vous retrouver avec la première chronique de la rentrée. À la semaine prochaine…

Pinot, Pineau ou Pinaud (Thierry Nenez), il incarne son nom, accroché à sa bouteille, confortablement assis dans son fauteuil qu’il a investi dans un quartier pas tout à fait tranquille où « des racailles » viennent le déranger assez souvent. Oui, lui… il est pour le nouveau président qui le débarrasserait de tout ça : enfin un homme dans lequel il peut placer sa confiance. En attendant, il s’en fumerait bien une petite.

Costume trois-pièces, grand, bel homme, absorbé dans ses pensées, il (Philippe Saïd) profite de quelques minutes pour se reposer sur un banc quand Pinot l’y soustrait : « Eh vous n’avez pas une cigarette ? ». Une conversation d’une heure et vingt minutes va s’engager. Deux hommes que tout semble séparer si l’aventure de la vie ne les avait pas conduits dans les mêmes dédales. Enfin, presque, car le plus normatif n’est pas celui qu’on croit. D’ailleurs qui est cet homme sous son apparence « cadre bien sous tout rapport »  qui refuse de décliner son nom ?

Progressivement, Pinot et le « cadre bien sous tout rapport » vont confronter leur vision de la société, du monde, s’interrogeront sur eux-mêmes – leurs faiblesses, leur désespoir – mais aussi sur l’autre, l’étranger. Entre pulsions de vie et de mort, leurs destins se croiseront… jusqu’à la folie.

Sous la lumière tamisée d’un lampadaire, Thierry Nenez et Philippe Saïd dévoilent une maturité d’acteurs évidente et interprétent avec beaucoup de sensibilité le texte riche et grave de Jean-Louis Bourdon. Certains monologues sont cependant parfois trop longs, semblent se répéter et cassent un peu le rythme. Un duo « épatant » qui sait déclencher le rire, créer le suspense et susciter chez ceux qui les regardent interrogation face au monde.

À découvrir : le Bouffon Théâtre. À vocation interculturelle, il accueille des spectacles dans une ambiance chaleureuse et un cadre original – de grandes marches qui servent de gradins surplombent un plateau en vieux bois patiné qui fait office de scène.

Signé Carole !

UN MONDE ÉPATANT

Du 1 au 6 septembre 2015 : Théâtre Espace44, 44 rue Burdeau, 69001 LYON 

Du 24 au 27 septembre 2015 : Carré Rondelet Théâtre Montpellier, 14 rue de Belfort, 34000 MONTPELLIER 

Les 16, 17, 18 octobre 2015 et les 6, 7, 8, 20, 21, 22 novembre 2015 : Théâtre Bouffon, 26-28 rue de Meaux, 75019 PARIS