LES DEUX FRERES ET LES LIONS – THEÂTRE DE POCHE MONTPARNASSE

AFF-DEUX-FRERES-1♥♥♥ « Les deux frères et les lions » dresse le portrait de deux frères jumeaux issus d’un milieu pauvre qui vont devenir à la fin du XXème siècle l’une des plus grandes fortunes de Grande-Bretagne. Mais alors qu’ils ont triomphé de tout, que se passe-t-il, lorsqu’en 1990, ces deux milliardaires installés sur les îles anglo-normandes de Brecqhou veulent faire hériter leurs filles respectives ? Le droit normand s’oppose à eux. Une nouvelle épreuve en perspective pour ces deux frères encore de ce monde.

Les deux frères (Hédi Tillette de Clermont Tonnerre et Lisa Pajon) nous reçoivent dans leur château à l’heure du thé. Ils nous racontent leur itinéraire, leurs combats, leurs valeurs, leurs craintes.

Tel un métronome, la mise en scène est menée dans un rythme haletant, toujours soutenu, sans temps mort. Le texte est surprenant comme le phrasé des comédiens est percutant, pareil à des coups de poings. Les images circonstanciées défilant sur un écran vidéo nous ravivent des faits divers datant d’une décennie tout au plus. Les costumes des deux protagonistes – des survêtements de couleur bleu électrique – dénotent autant avec le décor seigneurial qu’avec l’intrigue, un thriller économico-politique.

Le public reste ébahi et sonné : ébahi par le récit de cette incroyable histoire véridique ; sonné par ce martèlement de paroles propulsées sans répit. Aurait-il apprécié un changement de ton ? Un rebondissement ? Une tenue vestimentaire plus circonstanciée ?… Je l’avoue : on reste quelque peu sur sa faim même si des spectateurs ont pu apprécier de boire un thé, de savourer un scone, voire de déguster une flûte de champagne. Manquait-il un peu de sucre dans le thé ou une pincée de sel dans le texte cumulant les faits toujours à charge ? Je ne saurai dire…Certes, on découvre l’existence du droit normand et ses déboires. Mais est-ce un argument scénique suffisant pour en faire une chute ?

Cela dit, on passe une heure bien agréable en compagnie de ces deux frères qui excellent dans l’art de la percussion des mots comme dans l’art de la scène. A voir pour les applaudir. S’ils ne sont pas dompteurs, ils sont pourtant entourés de lions… normands. ♦

Le regard d’Isabelle

LES DEUX FRERES ET LES LIONS

Théâtre de Poche Montparnasse, 75 Boulevard du Montparnasse, 75006 Paris (métro : Montparnasse Bienvenue)

Jusqu’au 22 septembre 2017

Du mardi au samedi à 19 h, le dimanche à 17h30

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s