L’AUGMENTATION – THÉÂTRE 14

♥♥♥♥ Sur scène, une femme et un homme, assis et figés comme des mannequins de cire devant un bureau. Peu à peu, ils s’animent. Commence alors un dialogue aussi savoureux que cocasse sur le long chemin à parcourir pour demander une augmentation à son chef de service.

Ou plutôt, un parcours du combattant ponctué de multiples obstacles et de variables incontrôlables. Il faut en effet : que le chef de service soit là quand on frappe, disponible, qu’il dise d’entrer, qu’il propose (ou non) un siège, qu’il accepte d’écouter, éventuellement de se laisser convaincre… ou alors : s’il n’est pas là, il faut qu’il y ait sa secrétaire, de bonne humeur, ou encore d’autres collègues de bureau, pour bavarder jusqu’à ce qu’il revienne, etc.

Les deux comédiens déroulent donc une litanie toujours sur le même motif, mais interprétée sur différents modes (neutre, comique, grinçant, etc.) En multipliant à l’infini les hypothèses (procédé ô combien oulipien), Georges Perec s’amuse avec la langue et nous amuse, tout en faisant une radiographie impitoyable du monde de l’entreprise, où l’individu, perdu dans les méandres kafkaïens de l’organisation, perd peu à peu son identité. L’auteur joue aussi avec la notion de temps et un scénario qui se répète inexorablement malgré les personnages qui disparaissent et apparaissent au sein de l’entreprise.

La mise en scène d’Anne-Laure Liégeois laisse toute la place au texte de Perec et à l’interprétation savoureuse qu’en font les comédiens. De l’humanité, ses personnages, même broyés par le système du travail, en ont à revendre ! Dans le rôle de l’employé(e) d’abord prêt à en découdre, exultant de joie à la moindre (petite) victoire, puis défait, humilié, larmoyant, obligé de revenir inlassablement à la charge, Anne Girouard et Olivier Dutilloy sont excellents. Non seulement ils délivrent impeccablement leur texte, mais ils passent à tour de rôle avec brio du costume du patron paternaliste-autoritaire à celui de l’employé obligé de louvoyer pour obtenir ce qu’il veut, manipulé et toujours perdant au final.

Un moment de théâtre jubilatoire, où l’on rit beaucoup, même si le constat sur la bureaucratie et le monde du travail est plutôt amer et hélas ! toujours autant d’actualité.

Le billet de Véronique

L’AUGMENTATION

Théâtre 14, 20, avenue Marc-Sangnier, 75014 Paris

Jusqu’au 5 février 2023
Mardi, mercredi et vendredi à 20 h
Jeudi à 19 h et samedi à 16 h

Crédits photo : Christophe Raynaud de Lage

Une réflexion sur “L’AUGMENTATION – THÉÂTRE 14

  1. Génial! Véronique a magnifiquement rendu la jubilation suscitée par cette pièce aussi courte qu’hilarante. Les acteurs sont inouïs d’énergie et de talent. A voir absolument.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s