LÀ-BAS – CHANSONS D’ALLER-RETOUR – THÉÂTRE DU SOLEIL

♥♥♥♥ Voici un spectacle musical et théâtral bien enlevé, mis en scène par Simon Abkarian, qui nous emmène loin, très loin, de l’autre côté de la Méditerranée – et même au-delà –, là où le soleil réchauffe les corps et les cœurs, fait vibrer les sons et les couleurs, et exploser la vie avec générosité. De la générosité, Nathalie Joly et sa sœur Valérie en ont à revendre. Pendant une heure, nous sommes emportés dans un tourbillon d’émotions intenses qui nous fait passer sans transition de la joie à la mélancolie.

Nathalie et Valérie partagent avec nous les souvenirs de leur enfance en Algérie, dans un joyeux melting-pot de chansons d’exilé(e)s, qui célèbrent la nostalgie de la terre perdue, de ceux que l’on a quittés, mais aussi l’amour, la fraternité, le combat incessant des femmes. La vie en somme, toujours en mouvement. Sous l’œil complice de Thierry Roques, au piano et à l’accordéon, et avec quelques simples accessoires (des chaises colorées, un châle pailleté…), elles nous entraînent dans un tour du monde haut en couleur. Leur spectacle est porté par une mise en scène fluide et sans temps mort, faisant surgir des bribes de souvenirs et des anecdotes, entre gaieté et nostalgie, mais toujours avec légèreté.

Une belle complicité artistique unit les deux sœurs dont les voix se complètent, l’une puissante et l’autre plus nuancée. Ce n’est pas un hasard si Nathalie, qui a consacré une grande partie de son travail aux diseuses de vers et de mélodies – et au fameux « parlé chanté » dont fait partie la plus célèbre d’entre elles, Yvette Guilbert –, a fait appel pour ce duo à Valérie, spécialiste des chants du monde et des pleureuses de Méditerranée. Pour ce spectacle, elles sont aussi allées puiser dans le répertoire de la musique latine (Caraïbes, Amérique latine…) qui a influencé le pourtour du bassin méditerranéen. Leurs chansons évoquent le caractère bien trempé de ces femmes et leur sensualité.

Dans ces temps d’incertitudes et de repli, où l’on voit se raviver les tensions entre les peuples et les cultures, ce spectacle fait un bien fou. C’est une ode salutaire au partage, au métissage, à l’espoir… à la vie tout simplement.

Le billet de Véronique

LA-BAS, CHANSONS D’ALLER-RETOUR

Théâtre du soleil
La Cartoucherie – 75012 Paris
Jusqu’au 18 décembre 2022
Les mercredis, jeudis, vendredis, samedis à 20 h. 
Dimanche à 16 h 

Crédit photo : Patrick Berger

DÉBATS THÉMATIQUES :

27 novembre 2022
« Identité et intégration »,
par Jean-François Quantin, coprésident du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples.

1erdécembre 2022
« Transmission culturelle des deux côtés de la Méditerranée »,
par Tramor Quemeneur, professeur à Paris-VIII, spécialiste de l’histoire postcoloniale et de la guerre d’Algérie. 

2 décembre 2022
« Géopolitique des migrations et migrations féminines »,
par Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche au CNRS.

4 décembre 2022
« Censure et autocensure, question posée aux artistes et aux enseignants », 
par Philippe Guyard, de l’Association nationale de recherche et d’action théâtrale. 

9 décembre 2022
« Que faire du passé ? La transmission en dehors de la parole »,
par Paul Max Morin, docteur en sciences politiques, professeur à Sciences Po Paris, en lien avec « Regards croisés » et « Sauce algérienne » (podcast). 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s