TROPIQUE DE LA VIOLENCE – THÉÂTRE 13 / BIBLIOTHÈQUE

♥ Tout juste nourrisson, Moïse arrive en kwassa (petite barque) sur l’île de Mayotte avec sa mère, comme des milliers de migrants qui tentent la traversée depuis les îles des Comores. Cette très jeune mère donne Moïse à une infirmière, Marie, venue de métropole. Marie souffre de sa stérilité et accepte avec joie d’élever cet enfant jusqu’à ce qu’elle meure subitement d’un accident cérébral. Moïse a alors 15 ans. Livré à lui-même, il rejoint le bidonville surnommé Gaza, où vivent plus de trois mille mineurs isolés. Il y rencontre celui qui s’est proclamé le roi de Gaza, Bruce, qui, après l’avoir pris sous son aile, va le contraindre à un combat à mort. Stéphane, humanitaire, et Olivier, policier, vont tenter de gérer une situation sociale insoutenable dans le plus grand bidonville de Mayotte.

Le texte de la journaliste et romancière Natacha Appanah, couronné par 15 prix littéraires, est percutant, pertinent, tranchant. La mise en scène d’Alexandre Zeff mêle théâtre, danse, art numérique et plastique, musique live et chant pour nous livrer une polyphonie au croisement du thriller cinématographique et de la tragédie documentaire pour interroger notre conscience citoyenne.

La mise en espace de ce meurtre annoncé nous a rapidement agressées par la violence dans les mots, la musique, les gestes, les situations. Tout nous est montré : les coups, le sang, le viol… Rien n’est suggéré. La mise en scène est si grandiloquente et si prégnante tout au long des scènes qu’elle étouffe littéralement le jeu des acteurs. Le spectateur est sans cesse interpellé pour voir, entendre sur le plateau et au-delà, il ne bénéficie pas d’un instant pour souffler, s’interroger sur ses émotions et sur l’histoire qui se joue devant lui. Malgré la fougue et la conviction indéniables de toute la troupe, nous sommes sorties de la salle comme assommées. Une dizaine de spectateurs n’ont pas attendu la fin pour fuir ce trop-plein de violence.

Le regard d’Isabelle

TROPIQUE DE LA VIOLENCE

Théâtre 13 / Bibliothèque, 30 rue du Chevaleret, Paris 13e
Jusqu’au 30 septembre 2022.

– Les 13 et 14 octobre 2022 à l’Espace BM Koltès, Metz
– Le vendredi 21 octobre 2022 au Théâtre de Chelles
– Du 23 au 27 novembre 2022 aux Célestins, Théâtre de Lyon
– Le jeudi 8 décembre 2022 au Théâtre, Laval 
– Le jeudi 5 janvier 2023 au Centre Duhamel, Vitré
– Les 12 et 13 janvier 2023 au Théâtre Jean Arp, Clamart
– Le jeudi 2 mars 2023 au Carré Magique, Lannion
– Du 22 au 24 mars 2023 au Théâtre – Sénart 

Crédit photo : Victor Tonelli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s