ШАMАН – CHAMAN : DE LA MATIERE DONT LES RÊVES SONT FAITS – LA REINE BLANCHE

♥♥ Début du XXe siècle : un énigmatique personnage se terre dans un village de Pologne. Guérisseur célèbre, il n’a jamais su d’où lui venait son don. S’adressant tour à tour au médecin qui le cherche, et aux deux femmes de sa vie, il nous fait revivre la fréquentation du mystère, et l’écartèlement entre science et religion. Parmi les souvenirs émerge la rencontre avec un jeune homme qui se rêvait disciple pour sauver des vies. Mais un don, par nature peu transmissible et si infiniment fragile, peut-il se partager ?

Selon les metteurs en scène, Elisabeth Bouchaud et Grigori Manoukov, « la scénographie, très simple, évoque la campagne, un village reculé dans lequel il est vraisemblable qu’on puisse vivre en marge du monde. L’homme, en effet, est un ermite. Il ne veut plus de contact avec ses congénères.

On comprend qu’il est traqué. En fait, on l’a reconnu, bien qu’il se cache depuis plus de trente ans, et on veut qu’il aille soigner une mourante. Mais il a terriblement peur d’échouer, et veut s’enfuir. Tout au long de la nuit qui commence par cette panique, il revisite les épisodes de sa vie qui l’ont conduit là. Au fur et à mesure qu’il les comprend mieux, notre personnage arrive à faire la part des choses, et à retrouver sa juste place d’être humain. Son don, qui avait été pour lui, tour à tour, une bénédiction céleste tout à fait inattendue, et une malédiction absolue, redevient une simple chance, celle d’aider ses semblables, sans pour autant faire de lui un dieu. 

Si nous avons apprécié la scénographie, la lumière et la bande son, nous regrettons des longueurs dans le texte d’Elisabeth Bouchaud. Quant au phrasé de Grigori Manoukov pas toujours audible, il n’a pas facilité le suivi de l’intrigue. Pourtant Chaman aborde une thématique d’actualité en pleine crise sanitaire en interrogeant les divers modes de soin du patient et l’impuissance de la médecine face à certaines pathologies.

Le regard d’Isabelle

CHAMAM : DE LA MATIERE DONT LES REVES SONT FAITS

La Reine Blanche, 2 Bis Passage Ruelle – 75018 Paris

Jusqu’au dimanche 17 avril 2022

Crédit photos : Pascal Gely

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s