L’ODEUR DES AZALÉES M’A SUBITEMENT FAIT SUFFOQUER – STUDIO HÉBERTOT

♥♥ Une chambre de service sous les toits de Paris, loin du monde et des regards, Hélène, 60 ans, coule des jours paisibles, jusqu’au jour où la jeune et pétillante Félicité, sa voisine, cherche à tout prix à sympathiser avec elle. Qui se cache derrière l’énigmatique Hélène, fleuriste sans attache allergique aux azalées et passionnée d’Agatha Christie qui prétend écrire un livre sur l’art floral ? Et Félicité, la jeune fille paumée qui veut conquérir Paris, voire le monde, est-elle vraiment sincère derrière ses maladresses ? Entre ces deux femmes que tout oppose, une solide amitié va pourtant se créer entre faux semblants et vrais mensonges…

La première pièce de l’auteur jeunesse Sophie Cottin, interprétée par Anne Canovas et Kim Schwark, est mise en scène de manière très dépouillée par Raphaëlle Cambray, dans un joli décor composé de bric et de broc.

Si nous avons apprécié le suspense entretenu jusqu’à la dernière minute autour du lien unissant ces deux femmes échouées sur le bord de la vie, le rapprochement de la solaire Félicité et de la taciturne Hélène, après une multitude de tentatives infructueuses (et trop souvent crispantes) de la plus jeune, nous a semblé quelque peu invraisemblable. D’où notre pondération.

Le regard d’Isabelle

L’ODEUR DES AZALÉES M’A FAIT SUBITEMENT SUFFOQUER

Studio Hébertot, 78 Bis Boulevard des Batignolles – 75017 Paris

Les jeudis, vendredis et samedis à 19h, les dimanches à 15h.

Jusqu’au 27 mars 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s