LE CHAMP DES POSSIBLES – THÉÂTRE DU ROND-POINT

♥♥♥♥ A 19 ans, Élise se cherche. Elle n’est plus une adolescente, pas encore une adulte, et a le sentiment de ne pas trouver sa place à l’âge des choix d’orientation et des premiers engagements. Comment quitter le terrain de son enfance ? C’est quoi être adulte ? Comment tracer sa route à l’heure du champ des possibles ? C’est ce que nous raconte Élise Noiraud dans le troisième volet de son épopée théâtrale initiée au milieu des années 2010 avec un premier spectacle « La banane américaine » (Élise à 6 ans) puis un deuxième « Pour que tu m’aimes encore » (Élise à 14 ans). Dans cet épisode 3, la comédienne Élise Noiraud nous plonge dans cette période de l’entrée dans l’âge adulte à travers une galerie de personnages et des tranches de vie toutes plus savoureuses et épatantes les unes que les autres. Une réussite.

Débarquée de son petit village du Poitou Charente pour s’inscrire en fac de lettres à Paris, Élise quitte ses parents possessifs et change de vie. Elle étudie La Force de l’Âge, s’engage dans l’associatif, se révèle pendant des cours de théâtre, donne le change à sa géniale copine Typhaine pendant les soirées bars et occasionnellement fait du babysitting chez des ubersnob parents d’Agamemnon. De ces rencontres naît une galerie de portraits absolument irrésistible qui, en creux, dessine la vie d’une jeune femme de 19 ans, en proie à ses doutes, ses égarements, ses petits bonheurs. Et une question : comment trouver sa place ?

La comédienne Élise Noiraud, qui a écrit et mis en scène ce seule-en-scène, a replongé dans ses souvenirs personnels pour nous offrir ce petit bijou de spectacle introspectif, à la fois drôle et touchant. Textes ciselés, justesse et finesse de l’interprétation qui évite la caricature, galerie de portraits irrésistible (mentions spéciales à la prof de théâtre, la maman d’Agamemnon, l’animatrice de centre aéré) et montage fluide, on embarque 1h30 avec une comédienne très aguerrie qui offre une performance théâtrale tout en explosivité et en intériorité. On est de suite embarqué dans ce chemin de vie qui questionne l’histoire particulière et l’universel. Un spectacle éminemment tendre et attachant, servie par une comédienne de très grand talent. On en redemande.

Signé Elisabeth

LE CHAMP DES POSSIBLES

Le théâtre du Rond-Point , 2 avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008 Paris (métro Champs Élysées Clemenceau)

Du 23 novembre au 18 décembre 2021

Du mardi au samedi à 20h30

L’intégrale des 3 spectacles (La banane américaine, Pour que tu m’aimes encore et Le champ des possibles) les dimanches 12 et 19 décembre 2021 à 14h30

Crédit photos : Baptiste Ribrault

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s