JE NE VOUS AIME PAS – LES DÉCHARGEURS

affiche-jenevousaimepas♥♥ Dans une petite ville de province sans nom, à l’occasion de la venue d’une comédienne de Paris pour jouer un spectacle, deux femmes s’affrontent dans un duel sans merci. Un duel où les rivalités sociales et les contradictions intimes s’exacerbent, où les paroles se font dures, méprisantes. Pourtant, ces deux femmes œuvrent dans le même domaine, celui de la culture. Deux conceptions du théâtre et de la vie, totalement opposées, se heurtent de plein fouet. La première est celle d’une comédienne parisienne, pleine de l’arrogance de celle qui a réussi (en témoigne le fait qu’elle joue à la Comédie française !). Parce qu’elle a voué sa vie au théâtre, pour elle discipline noble par essence, elle est persuadée d’en être l’incarnation, de participer à une mission quasi sacrée. La deuxième, celle d’une programmatrice de spectacles, élue de la République, fière de ses prérogatives locales et convaincue elle aussi de « faire œuvre utile » pour ses concitoyens, en ouvrant à la culture la salle des fêtes locale, ex-foyer paroissial.

En contrepoint, d’autres voix, celles d’habitantes des territoires ruraux, portées par Marianne Wolfsohn (metteuse en scène et interprète), témoignent de leur quotidien, accentuant le décalage entre ce dialogue impossible et la réalité. Des voix qui pourraient être celles du public, composé d’oubliés de la culture ceux-là, parce que trop éloignés d’elle.

Portées par une mise en scène presque naturaliste, les comédiennes saisissent leur rôle à bras-le-corps. Nathalie Bécue est très crédible en programmatrice déterminée à lutter contre la culture « dominante », endurcie par un quotidien qui a fini par absorber peu à peu ses rêves. Face à elle, Sylvie Laguna incarne l’Actrice, tour à tour imbue d’elle-même, capricieuse, fragile, mais également touchante dans sa manière de s’investir totalement dans son art.

Le texte de Pierre Notte joue avec subtilité sur l’idée que chacun(e) se fait du théâtre, de sa mission et, au-delà, de la culture. Il souligne le diktat de ceux qui prétendent savoir ce que veut le public au mépris du public lui-même.

Une belle leçon de tolérance dans une époque qui en manque de plus en plus.♦

Véronique Tran Vinh

JE NE VOUS AIME PAS 

Théâtre des Déchargeurs, 3, rue des Déchargeurs, 75001 Paris (metro Pont-Neuf, Châtelet)

Jusqu’au 28 mars 2020

Du mardi au samedi à 21h

Crédit photo : Pascal GELY

FRA - THEATRE - JE NE VOUS AIME PASFRA - THEATRE - JE NE VOUS AIME PASFRA - THEATRE - JE NE VOUS AIME PASFRA - THEATRE - JE NE VOUS AIME PAS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s