D’AUTRES VIES QUE LA MIENNE – MANUFACTURE DES ABBESSES

D'autres vies que la mienneInstallé dans une vie confortable, l’écrivain Emmanuel Carrère, par le hasard du destin, sera cependant témoin à la même période de deux drames : une petite fille de quatre ans emportée par un tsunami au Sri Lanka, et l’agonie de Juliette sa belle-sœur, atteinte d’un cancer, qui laissera derrière elle Patrice et leurs trois enfants. La mort d’un enfant pour ses parents et celle d’une jeune femme pour ses enfants et son mari bouleverseront Emmanuel C. jusqu’à métamorphoser son regard sur le monde et son couple qui se délite alors. Une empathie nouvelle pour l’Autre qui décidera Emmanuel C. à continuer à lui donner souffle de vie sous sa plume avec son roman autobiographique « D’autres vies que la mienne ».

Deux histoires véridiques que le comédien, David Nathanson, a choisi de porter sur les planches à travers les yeux d’Emmanuel Carrère.

D’une voix cuivrée, métallique, David Nathanson nous fait vivre ces événements et nous transporte d’abord sur la côte asiatique, en plein séisme, au milieu des vagues déferlantes où la fillette se noie sans qu’Emmanuel puisse la sauver. On côtoie le désespoir des parents. De retour à Paris, le sort frappe à nouveau… À l’enterrement de Juliette, on fait la connaissance de Patrice, son mari, mais aussi d’Étienne, juge, collègue et ami de celle-ci, qui raconte comment à travers le temps s’est nouée entre eux une amitié tissée sur une sensibilité commune – tous deux atteints d’un handicap physique – et sur des valeurs partagées.

Sur un ton factuel qui rend l’émotion plus intense, David Nathanson nous donnera tous les détails de ces deux récits et nous révélera le combat de Juliette et d’Étienne pour défendre les plus démunis en proie à la Justice.

Quand la mort arrache la vie autour de soi… C’est aussi une prise de conscience de son propre bonheur quand le destin nous a préservés. « Pourvu que ça dure ! », conclut David Nathanson à la fin du spectacle, toujours glissé dans la peau d’Emmanuel Carrère qui mesure sa chance.

Une jolie énergie, un jeu d’acteur et un ton justes pour David Nathanson qui nous solidarise à la vie des autres. Sur le plan scénographique, certains jeux de lumière et effets (mots clés projetés sur écran) sont par moments superfétatoires quand la seule présence de David Nathanson suffit à occuper la scène.

Signé Carole !

D’AUTRES VIES QUE LA MIENNE 

Manufacture des Abbesses, 7, rue Véron, 75018 Paris
Lundi, mardi et mercredi à 21h. Dimanche à 20h
Jusqu’au 24 juin 2015

Crédit Annabelle Jouchoux

Crédit Annabelle Jouchoux

Crédit Annabelle Jouchoux

Crédit Annabelle Jouchoux


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s