LA CLAQUE – THÉÂTRE DE LA GAÎTE MONTPARNASSE

♥♥♥♥ Amis théâtreux, saviez-vous que ce que l’on appelle communément « la claque » existe depuis l’Antiquité ? Que lorsque Néron chantait, ses soldats saluaient sa performance par un éloge chanté ? Puis, que la pratique de la claque, dirigée par un chef de claque, s’est répandue au XVIIIe siècle pour remplir les salles de spectacle, et notamment l’opéra ? Si Fred Radix, auteur, metteur en scène et interprète, s’appuie sur une réalité historique pour son nouveau spectacle (le précédent s’appelait Le Siffleur et se passait aussi dans le milieu du théâtre), ne croyez pas pour autant qu’il est pontifiant ou ennuyeux… bien au contraire ! On ne s’ennuie pas une seconde pendant toute la durée de la pièce.

Lire la suite

MOLIÈRE MALGRÉ MOI – THÉÂTRE DE LA GAÎTÉ MONTPARNASSE

vz-178545c6-8a45-4ab0-bae0-d0a3e809b136Le Bourgeois gentilhommeLe Malade imaginaireLes Précieuses ridicules, le Misanthrope, Tartuffe, l’Ecole des maris, l’Ecole des femmes…  Les titres de ces pièces de théâtre appartiennent a notre patrimoine culturel. Si leurs textes sont étudiés dans les écoles depuis plusieurs générations, trop peu d’entre nous connaissent les différentes facéties de l’existence tourmentée de leur  auteur, Jean-Baptiste Poquelin (1622-1673) dit Molière.

Francis Perrin (auteur, metteur en scène et interprète) nous a concocté un spectacle d’une rare érudition sur cet auteur assuré de la protection de Monsieur, frère du Roi Soleil et du fidèle soutien de Louis XIV en personne ; aimé des femmes ; soutenu par ses amis (Boileau, La Fontaine, le peintre Mignard…), trahi par d’autres (Racine, Lulli…) ; décrié par les courtisans de la Cour mais adulé par le peuple.

Les quinze dernières années de la vie de Molière défilent, les plus prolifiques du chef de troupe de l’Illustre Théâtre, déchirées entre les joies et les chagrins, les amours et les trahisons. Le tout nous est offert emballé par de magnifiques et d’inoubliables répliques de ce grand Homme de théâtre.  

Francis Perrin nous invite à une superbe balade dans les coulisses d’une existence mouvementée pour nous faire partager son amour inconditionnel de Molière dont il a joué l’essentiel du répertoire (Les Fourberies de Scapin, Le Malade imaginaire, Le Misanthrope…). Si on peut regretter la trop grande sobriété de la mise en scène et le choix du monologue, l’interprétation fougueuse et toujours talentueuse de ce comédien hors pair (malgré quelques agacements fâcheux de la langue) les fait oublier pour notre plus grand bonheur.

« Molière malgré moi » est à partager en couples, entre amis et même en famille pour que les plus jeunes découvrent (si besoin) les plaisirs de s’exprimer dans la belle langue de Molière.

Le regard d’Isabelle 

MOLIÈRE MALGRÉ MOI

Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, 26 rue de la Gaîté – 75014 Paris

Du mardi au samedi à 19h00| Jusqu’au 10 septembre 2016

Crédit photos : Bernard Richebé

2015-05-12_I7I64542015-05-12_I7I65842015-05-12_I7I6603