CHE MALAMBO – BOBINO

vz-23c8d908-d8c6-415a-a930-ff4d95c17ef8♥♥♥♥ De l’Argentine, on connaît le tango. Mais peut-être moins le Malambo, la danse populaire des gauchos, ces cow-boys des pampas argentinesGilles Brinas, ancien chorégraphe et danseur au ballet de l’Opéra de Lyon, aujourd’hui installé à Buenos-Aires, en a tiré un spectacle de danse absolument époustouflant, qui prend ses quartiers à Paris après avoir conquis les scènes du monde entier.  ¡caramba! Quel show !

« Che Malambo », voilà un spectacle de danse puissant, fougueux, d’une folle sensualité…toute sud-américaine qui disons le « met le feu aux planches » ! Né chez les gauchos, ces gardiens de bétail des plaines argentines, longtemps méprisé dans son pays au profit du tango et méconnu dans le reste du monde, le Malambo, quelque fois apparenté à la symbolique du cheval, entre virilité et puissance, est une danse unique en son genre présentée pour la première fois à Paris.

Au menu, 12 danseurs d’exception originaires de Buenos-Aires, aussi bons techniciens que charismatiques scéniquement (fiers, ombrageux, altiers, regards de braise, n’en jetez plus!). Fidèle à leurs traditions rurales, les hommes dans le Malambo s’affrontent en tapant les pointes et les talons de leurs bottes au rythme des zapateado, font tournoyer et claquer leurs boleadoras, ces lassos munis de boules de bois qui martèlent le sol (quasi hypnotisant!), ou jouent de leurs bombos, grands tambours de bois et de peaux. « C’est une danse qui demande de l’adresse, c’est très physique, on joue la musique avec nos pieds », explique le danseur Facundo Lencina.

Solos, duos ou séquences collectives, on reste pantois 1 heure dix durant devant la technicité, la puissance et la synchronisation des danseurs. Du grand art ! Admirablement mis en scène et chorégraphié par le français Gilles Brinas, à qui l’on doit la création de ce spectacle, le show joue aussi la carte de l’interaction quand les danseurs esquissent un premier sourire inattendu après 30 minutes de spectacle ou entonnent une chanson française à la guitare. Un bouillonnant et superbe spectacle, qui prend au cœur et aux tripes et donne envie de s’envoler vers les grandes pampas argentines ! Bravo Caballeros ! ♦

Signé Elisabeth

CHE MALAMBO

Bobino, 14-20 rue de la Gaîté, 75014 Paris (métro Edgar Quinet, Gaîté)

Du mercredi au samedi à 19h, les dimanches à 17h

Jusqu’au 21 avril 2019

Crédit photos : Franck Wiesen 

Che Malambo (c) Frank Wiesen 3Che Malambo © Christopher DugganChe Malambo © Diane Smithers1Che Malambo (c) Frank Wiesen 1Che Malambo (c) Frank Wiesen 8Che Malambo (c) Frank Wiesen 4

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s