LA FEMME ROMPUE – THÉÂTRE HÉBERTOT

HEBERTOT_FemmeRompue_400x600♥♥ Seule, un soir de réveillon, quand tous les autres jouissent aveuglément de leur confort affectif et social, Murielle, brisée par la vie, laisse jaillir sa rage et sa douleur contre le monde et ses injustices : son mari l’a quittée, elle a perdu la garde de son fils, elle se considère intimement responsable du suicide de sa fille et tout son entourage la condamne.

Ce monologue, extrait du recueil de nouvelles du même titre écrit par Simone de Beauvoir en 1967, est absolument âpre, extrêmement cru, parfois ironique, toujours sans concession.

Véritable plaidoyer en faveur d’une femme meurtrie par la trahison de ses proches, Murielle déverse sa rancœur et son manque d’amour couchée dans son lit, où elle se tourne et se retourne au point d’en donner parfois la nausée. Choix d’une mise en scène bien statique par Hélène Fillières avec quelques effets de lumière. Sans doute pour donner plus de poids au texte de Simone de Beauvoir et au jeu de Josiane Balasko. Celle-ci sort de scène rompue, le public aussi. Quant à moi et quelques autres, pas vraiment convaincus par le tout, sans doute parce que le modèle de cette femme au foyer, entièrement soumise à son mari et vouée au bonheur de ses enfants appartient à une époque révolue. ♦

Le regard d’Isabelle

LA FEMME ROMPUE

Théâtre Hébertot, 78 bis boulevard des Batignolles, 75017 Paris (metro Rome, Villiers)

Du mardi au samedi à 19h00

Jusqu’au 21 mars 2018.

Durée : 1h00

Crédit photo : Pascal Victor/ArtComArt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s