LES VIBRANTS – THÉÂTRE DE LA REINE BLANCHE

4_VIBRANTS Compression♥♥♥La pièce narre l’incroyable destin d’Eugène, engagé volontaire sur le front en 1914. Blessé par un éclat d’obus, il perd la moitié de son visage et est hospitalisé au Val-de-Grâce. Malgré l’amitié et le soutien d’une jeune infirmière, il perd le goût de vivre et l’envie de se battre…jusqu’à sa rencontre décisive avec la grande comédienne Sarah Bernhardt qui l’engagera pour interpréter Cyrano de Bergerac dans son théâtre aux Armées. Une renaissance qui fera entrer Eugène dans le monde des « vibrants »…

Du bel ouvrage ! Un sans faute oserais-je même dire pour cette pièce déjà auréolée de plusieurs récompenses (Coup de cœur du club de la presse – Avignon 2014, prix théâtre Adami 2016). Et c’est amplement mérité ! A travers le destin d’Eugène, la pièce – écrite par Aïda Asgharzadeh, l’une des comédiennes – questionne avec beaucoup d’intelligence, de finesse et de sensibilité tout à la fois l’absurdité de la guerre, les destins foudroyés des « gueules cassées » de 14-18, la perte d’identité, le dépassement de soi malgré les obstacles et le regard des autres, le pouvoir salvateur du théâtre. Une belle leçon de vie et d’espoir (qu’on penserait même être inspirée d’une histoire vraie), magnifiquement mise en scène par Quentin Defalt, qui a misé sur une esthétique très visuelle, jouant habilement entre ombres et lumières, de nombreux procédés cinématographiques (flash-back, voix off, musique,…). L’astucieux « ballet » de voiles de tulle sépare élégamment les scènes (jolie trouvaille artistique) et nous transporte des chambres du Val de Grâce aux loges d’un théâtre ou dans les tranchées de 14-18. Malgré quelques longueurs (seul bémol), un très bon spectacle fort bien interprété par quatre comédiens « caméléons », composant une dizaine de personnages. Mention spéciale à Amélie Manet qui campe une Sarah Bernhardt étonnante. Laissez-vous embarquer dans ce récit fort et émouvant à l’esthétique soignée Encore quelques dates dans le charmant théâtre de la Reine Blanche.♦

Signé Elisabeth 

LES VIBRANTS

Théâtre de la Reine Blanche, 2 bis passage Ruelle, 75018 Paris (métro La Chapelle)

Du mardi au samedi à 20h45 jusqu’au 15 avril 2017

Durée : 1h20

© Crédit photographies : Jean-Christophe Lemasson

Les Vibrants 3-min (1)Les Vibrants 4-minLes Vibrants 6-min (1)

3 réflexions sur “LES VIBRANTS – THÉÂTRE DE LA REINE BLANCHE

  1. J’aime la thématique, jolis visuels… Une pièce qui pourrait m’intéresser… La Reine Blanche j’en garde un mauvais souvenir pour y avoir joué il y a dix ans!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s