L’HEUREUX STRATAGEME – THEATRE EDOUARD 7

lheureux-stratageme_affiche_286♥♥ Moyennement emballée par « L’heureux stratagème », une pièce relativement méconnue de Marivaux mise en scène par Ladislas Chollat. Transposée dans les années 20, elle réunit tous les ingrédients du marivaudage : rivalité amoureuse, jeu de dupe, vengeance. Un spectacle honnête mais qui laisse perplexe par sa direction d’acteurs.  Lire la suite

ENCORE UNE HISTOIRE D’AMOUR – STUDIO DES CHAMPS-ELYSÉES

ENCORE UNE HISTOIRE-100X150_JANV_3L’affiche vous fait la promesse de plonger dans un univers à la « Cocteau » d’entre-deux-guerres mais « Encore une histoire d’amour » est une pièce qui se regarde comme une comédie romantique des années 90 version grand écran. Alors plantons le scenario : ELLE, une jeune et belle comédienne new-yorkaise, en partie paralysée, rêvant de jouer une pièce écrite par LUI, un auteur dramatique anglais, névrosé, boulimique, agoraphobe et reclus dans son petit appartement londonien depuis des années. Alors elle décroche son combiné et c’est le début d’une relation téléphonique (pas d’email ni de Skype, la pièce a été écrite au début des années 90) qui d’abord professionnelle évolue progressivement vers quelque chose de plus intime. De confidences en dévoilement, ils vont apprendre peu à peu  à s’apprivoiser, découvrir leurs histoires respectives, écouter leurs blessures, se faire confiance  jusqu’à l’envie irrépressible de traverser l’Atlantique pour se rencontrer « en vrai ». Happy end ? Chuuuuttttt ! En tout cas, la pièce questionne élégamment les relations comédien/auteur dramatique, l’ultra moderne solitude, l’appréhension de la rencontre, la méconnaissance et la peur de l’autre.

Un très joli moment de théâtre solidement défendu par un duo de comédiens qui fait merveille et qu’on sent incroyablement complice sur scène comme à la ville: Elodie Navarre et Thierry Godard qui défendent leurs personnages avec beaucoup de conviction, de good vibrations et ..de talent ! La mise en scène, signée Ladislas Chollat, plutôt habile, repose sur des astucieux décors coulissants pour nous transporter de Londres à Manhattan, des projections sur grand écran et des dialogues ultra rythmés qui donnent le tempo, même si la première partie m’a semblé quelque peu bavarde. La pièce prend vraiment son envol en deuxième partie et offre de très beaux moments d’émotions, servis, last but not least, par une bande son ultra « funky ». Quelque chose qui sonne comme ça par exemple: http://bit.ly/1FMq2vE ! Let’s dance…

Le point de vue d’Elisabeth

ENCORE UNE HISTOIRE D’AMOUR

Studio des Champs-Elysées, 15 avenue Montaigne, 75008 Paris

Du mardi au samedi à 20h30

Le samedi à 16h

Crédit photos : Lisa Lesourd

9J1A2740_LISALESOURD_HD9J1A3007_LISALESOURD_HD9J1A3279_LISALESOURD_HD

 

SAHAR ET JEREMY – THÉÂTRE du PETIT HEBERTOT

Sahar-ET-Jeremy-PH-WEB1-682x1024Aurore Auteuil questionne la quête du bonheur avec « SAHAR ET JEREMY», la pièce qu’elle interprète actuellement au Petit Hébertot.  Lui, c’est Jeremy, 17 ans au début de la pièce, sweat à capuche et baskets, une enfance difficile marquée par un père violent, adolescence chahutée, des excès d’alcool et de cocaïne, un job de garçon de café purement alimentaire, jusqu’à sa rencontre avec Sahar, une jeune femme « venue du pays du soleil » qui changera le cours de sa vie. Seule en scène, Aurore Auteuil interprète les 2 personnages à tour de rôle, d’abord son parcours à lui, puis leur vie à eux, leurs joies, leurs doutes, leurs espoirs pendant près de 15 ans. Le récit s’égrène ainsi de chapitre en chapitre avec en toile de fond la même question : peut-on oser croire au bonheur et le vivre quand on ne l’a jamais connu ?  

Pour défendre cette histoire et relever le défi toujours difficile du « seul en scène », la comédienne se livre à 100% pendant une heure et parvient à rendre ses personnages attachants en transmettant de belles émotions dans les scènes de colère et de désespoir, davantage d’ailleurs que dans les passages narratifs. Dommage cependant de ne pas la voir interpréter davantage Sahar, très en retrait par rapport au personnage masculin. Côté mise en scène, de belles choses ! Aurore Auteuil évolue au milieu de trois grands panneaux de tissu transparents sur lesquels sont projetés textes et dessins stylisés. Jolie trouvaille du metteur en scène Ladislas Chollat qui  apporte beaucoup de fraîcheur et de poésie à la pièce. Il faut noter aussi une très belle bande son, dont la reprise magique de With or without you de U2 au violon, qui ponctue judicieusement les temps forts de la pièce.

On imagine aisément qu’Aurore (Sahar en persan) Auteuil a livré de sa vie dans ce spectacle qu’elle s’est écrit sur mesure, tant son émotion était  palpable mercredi dernier, au moment des applaudissements nourris du public.

Le point de vue d’Elisabeth

SAHAR ET JEREMY

Jusqu’au 19 avril

Théâtre du Petit Hébertot

78 bis boulevard des Batignolles, 75017 Paris

Du mercredi au samedi à 20h