SMILE – LA NOUVELLE ÈVE

Septembre 1910. Dans un bar du Nord de Londres, le Mitz, un jeune homme s’apprête à déclarer sa flamme à l’élue de son cœur. Eperdument amoureux de cette douce et jolie jeune femme, il n’a jusque-là jamais réussi à lui exprimer ses sentiments craignant de ne pas vaincre sa timidité et de ne pas trouver les mots. C’était sans compter sur la présence d’un barman fantasque et haut en couleur…

Le spectacle est si merveilleusement bien ‘‘vendu’’par le communiqué de presse, à sa lecture, je n’ai qu’une envie : surtout ne pas le manquer. Jugez par vous-même à la lecture d’extraits choisis :

« Il y a des rendez-vous qui peuvent changer une vie, d’autres qui peuvent changer l’Histoire. » Ma curiosité est attisée par l’accroche.

« Pour la première fois en France, une pièce de théâtre en noir et blanc ! » J’imagine de magnifiques effets spéciaux.

« Une prouesse technique et artistique inédite qu’il nous tarde de vous présenter ! » Mon impatience est à son comble.

« […] vous assisterez aurendez-vous qui a bouleversé la vie de Charlie Chaplin et qui,par là-même, a changé la face du monde» Pas un instant à perdre, je réserve mes places, je veux absolument découvrir l’évènement qui a bouleversé l’existence de Charlie Chaplin et l’Histoire du monde.

Le jour de la représentation arrive enfin et à regret, j’essuie déconvenue sur déconvenue. Ce n’est pas la pièce de théâtre qui est en noir et blanc mais tous les costumes, maquillages, décors et lumières qui sont de ces deux couleurs. Certes, c’est un choix inédit mais le reconnaître comme « une prouesse technique », voilà une belle exagération.

Quant au fameux évènement qui a bouleversé du même coup la vie de Charlie Chaplin et la face du monde, il est tout bonnement décevant : son amoureuse éconduit sa demande en mariage pour que le jeune comédien talentueux ne refuse pas de partir pour les Amériques où il bâtira la carrière internationale qu’on lui connait. Tout au plus, cela a nourri l’histoire du cinéma mais cela n’a changé en rien ni la face du monde, ni l’Histoire avec un H majuscule.

Si la mise en scène offre quelques effets empruntés au cinéma d’antan (mouvement haché des personnages ou personnages se courant après), l’intrigue est si mince qu’elle se résume en deux phrases. Aussi, elle nous est délayée une heure durant sous quatre angles différents. Vous avez bien compris : les trois comédiens rejouent la même scène quatre fois de suite sous divers angles du plateau. Qu’est-ce que cela a apporté à l’ami qui m’accompagnait et à la spectatrice que je suis? Un incommensurable ennui multiplié par quatre. Pourquoi ? L’histoire n’est franchement pas passionnante et les dialogues d’une niaiserie invraisemblable. Vous pourrez me rétorquer : à l’image de ceux des tableaux insérés entre les scènes du cinéma muet. J’en conviens. Mais pas une once d’humour ou d’ironie n’y est ajoutée pour faire passer ces répliques sans saveur. Et cela par quatre fois consécutives. A frôler une belle indigestion de pancartes, brandys, fleurs et moustaches. Ceux qui ont vu (ou verront) le spectacle comprendront que je fais là allusion aux points essentiels autour desquels portent les échanges des trois protagonistes. C’est dire leur profondeur. Heureusement, la toute dernière scène (en couleurs celle-ci) apporte un peu d’émotion et éclaire sur l’origine du titre de la pièce : la chanson écrite par Chaplin racontant sa triste histoire d’amour. Quelques minutes sur une heure quinze de spectacle, c’est bien peu.

En somme, vous l’aurez compris, nous n’avons pas été séduits par ce spectacle et pourtant nous adorons les films de Charlie Chaplin… et les décors de la Nouvelle Eve. Et tant mieux si d’autres spectateurs ont applaudi « cette prouesse technique ».

Le regard d’Isabelle

SMILE

La Nouvelle Eve, 25 rue Pierre Fontaine,75009Paris

Jusqu’au 23 décembre 2022 à 19h30

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s