POURQUOI LES VIEUX, QUI N’ONT RIEN A FAIRE, TRAVERSENT-ILS AU FEU ROUGE ?

♥♥♥ Un matin comme un autre dans une maison de retraite. Un petit vieux meurt, un autre vient prendre sa place. La routine, en somme, comme les parties de cartes, les exercices d’entretien du corps, les ateliers de mémoire, la distribution des médicaments, le tout entrecoupé des incessantes tentatives de suicide d’une pauvre vieille nouvellement veuve…

Cette création théâtrale du Collectif 2222, mise en scène par Thylda Barès, interroge autour de nos représentations du vieillissement et la place de la personne âgée dans la société occidentale. Sujet plutôt scabreux et pourtant, le tout est plutôt réussi grâce à une subtile pointe de poésie saupoudrée sur chacune des scènes où le drame frôle obstinément le burlesque.

Les six comédien(ne)s et leurs 14 personnages osent questionner sans fausse pudeur les tabous touchant l’intimité des 3e et 4e âges : la perte d’autonomie, les absences d’esprit, le décès de l’être cher, la sexualité, l’envie d’en finir… et le plaisir des sens. Tour à tour, ils sont homme ou femme, soignant ou retraité, affublés de masques pour mieux faire parler les mains et les corps meurtris par les années. Alors que les situations si proches du quotidien d’une maison de retraite nous sont contées avec autant d’humour que de gravité, les résidents semblent dépossédés de leurs actions et leurs pensées comme de leurs moindres envies de sexualité ou de gourmandise. Devenons irrémédiablement perdre notre propre personnalité parce que nous devenons trop vieux aux yeux de nos concitoyens ?

Pourquoi les vieux, qui n’ont rien à faire, traversent-ils au feu rouge ? Assurément, vous n’aurez pas la réponse à cette éloquente question métaphysique et pourtant je vous encourage à aller absolument voir ce spectacle parce qu’il réussit étonnamment à nous faire sourire, voire même à nous faire éclater de rire, tout en nous amenant à réfléchir sur notre propre vieillesse et à toute celle qui nous entoure.

Le regard d’Isabelle

Pour vous donner l’envie de découvrir ce spectacle, je vous invite à noter leurs prochaines programmations en province et sur Paris :

– 7 au 10 juillet 2021 : Festival Mimos – Périgueux

– 13 août 2021 : Festival Éclat(s) de Rue – Caen

– 19 au 21 août 2021 : Rencontres d’Aurillac, festival de théâtre de rue

– 3 au 9 janvier 2022 : Lavoir Moderne Parisien, 35 rue Léon, Paris 18e

Une réflexion sur “POURQUOI LES VIEUX, QUI N’ONT RIEN A FAIRE, TRAVERSENT-ILS AU FEU ROUGE ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s