UNE HISTOIRE D’AMOUR – LA SCALA PARIS

40x60_une-histoire-d-amour-sans-logo-tt-width-875-height-1238-fill-0-crop-0-bgcolor-eeeeee♥♥♥ La foule devant la Scala Paris tous les soirs pour découvrir « Une histoire d’amour », la dernière création d’Alexis Michalik qui s’annonce comme l’énorme succès de ce début d’année. Malgré le mètre de grillage devant moi et la scène au quart coupée (amis spectateurs, fuyez les places coursives), j’ai passé un excellent moment parce que A. Michalik sait raconter et mettre en scène les histoires comme personne. Mais non, je n’ai ni ri aux éclats, ni essuyé de larmes, ni traversé « des torrents d’émotion » comme vu, lu, entendu ici et là. Juste passé un très bon moment à plonger dans une histoire bien dans l’air du temps.

C’est l’histoire de deux femmes, Katia et Justine, qui tombent amoureuses. Naît le désir d’un enfant. Avec l’aide d’un donneur anonyme, elles se font inséminées, Katia tombe enceinte mais à quelques jours de donner naissance à une petite fille, elle est abandonnée par Justine qui part faire sa vie avec un homme. 12 ans plus tard, Katia apprend qu’elle est gravement malade et qu’elle n’a que quelques semaines à vivre. Mais qui va s’occuper de sa fille Jeanne ? Justine désormais mariée et mère de deux enfants ? ou….le frère de Katia, William, qui n’a pas vraiment le profil du tuteur idéal : écrivain désoeuvré, alcoolique, endeuillé par le décès de sa jeune épouse quelques années plus tôt…

Les pièces d’A. Michalik ont ce je ne sais quoi d’irrésistiblement séduisant. On connaît les ingrédients à l’avance mais on se régale toujours : les comédiens inconnus mais archi doués et bien ancrés dans l’époque, la mise en scène virevoltante (l’ennui au théâtre, le cauchemar de Michalik) avec changements de décor et de costumes à vue, une belle histoire à tiroirs qui nous happe dès les premières secondes et ne nous lâche plus, l’humour (une pointe), des émotions (beaucoup) et une densité qui monte crescendo scène après scène. « Une Histoire d’Amour » n’échappe pas à cette recette formidable qui a fait le succès de Michalik et après Le Porteur d’Histoire, le Cercle des Illusionnistes, Intra Muros et Edmond, on s’est régalé une nouvelle fois. Attention Michalik (par ailleurs très bon comédien) use et abuse des bons sentiments, des  « grosses ficelles » de scenario et des personnages un poil stéréotypés pour gagner l’émotion. Seul bémol d’une pièce qui a déjà su trouver son public, comme on dit. ♦

Signé Elisabeth 

UNE HISTOIRE D’AMOUR

La Scala Paris, 10 boulevard de Strasbourg, 75010 Paris (métro Strasbourg Saint-Denis)

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 15h 

Jusqu’au 31 mai 2020

Durée : 1h25

Crédit photos : François Fonty 

uha2-tt-width-1600-height-1067-crop-0-bgcolor-000000uha25-tt-width-1600-height-1067-crop-0-bgcolor-000000uha10-tt-width-1600-height-1067-crop-0-bgcolor-000000uha8-tt-width-1600-height-1067-crop-0-bgcolor-000000uha3-tt-width-1600-height-1067-crop-0-bgcolor-000000

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s