LA VIE TREPIDANTE DE BRIGITTE TORNADE – THEATRE TRISTAN BERNARD

vz-f75126a6-0cac-4511-b21c-4bd5fc81cfd6♥♥♥ Mesdames, vous qui avez un boulot à assumer et une progéniture à élever, cette chronique vous est dédiée ! Jonglant moi-même entre un job assez prenant et  ma vie de jeune maman, j’ai eu comme une furieuse envie d’aller voir « La vie trépidante de Brigitte Tornade ». Le pitch ? La crise existentielle d’une  maman de 4 enfants, saturée par son boulot, ses kids et son mari qui se la coule douce. Comme moi, beaucoup de mamans dans le public, ont ri, souffert, compati à la vie trépidante et aux pétages de plomb de Brigitte. Comme un petit air de déjà vu…Allez savoir… Un « feel good » spectacle drôle, bien écrit et furieusement bien interprété !

Brigitte a bientôt 40 ans. Marié à Paul avec qui elle a eu 4 enfants, elle travaille dans une maison d’édition et rêve d’une prochaine promotion. Mais entre les séances d’orthophoniste de la deuxième, les cours de judo de l’aîné, le petit dernier à s’occuper, les devoirs à regarder, les courses à faire, son entretien de boulot à préparer… Epuisée par son quotidien, Brigitte sature et décide, après ses années vouées à la cause domestique, de s’offrir l’impensable : DU TEMPS POUR SOI. Et sous couvert de séances runnings, elle file aux terrasses des cafés s’octroyer des heures de glandouille pendant que Paul GERE…

Inspirée d’une série radiophonique diffusée sur France Culture de 2012 à 2017, « La vie trépidante de Brigitte Tornade » offre le portrait d’une famille d’aujourd’hui bien ancré dans notre époque et questionne en humour les grands thèmes qui font toujours débat : conciliation vie privée-vie professionnelle, partage des tâches, modèle familial, éducation des enfants,..Certes, le sujet pourrait paraître rabattu mais l’écriture (fine), les situations (réalistes) et l’interprétation (jubilatoire) font de cette pièce une vraie réussite. Sur scène, Eleonore Joncquez, qui signe la mise en scène, campe une Brigitte survoltée et terriblement attachante face à un Vincent Joncquez (son mari à la ville) très drôle dans le rôle de ce papa laxisto-gauchiste, grand adolescent, qui n’en « glande pas une ». Trois bouts de chou sur scène apportent fraîcheur et gaieté à l’ensemble tandis que les rôles secondaires (Julien Cigana et Clara Guipont) tirent vraiment leurs épingles du jeu. Et même si l’on regretté certaines longueurs, on n’a pas boudé notre plaisir devant ce burn out maternel qui au-delà de la comédie, pose de vraies questions et rend un bel hommage à toutes les familles . Confère la scène finale. Vous me direz! ♦

Signé Elisabeth

LA VIE TREPIDANTE DE BRIGITTE TORNADE

Théâtre Tristan Bernard, 64 rue du Rocher, 75008 Paris

Du mardi au vendredi à 21h, le samedi à 16h et à 21h

Jusqu’au 4 janvier 2020

Relâches les 24, 25 et 28 décembre 2019

Crédit photos : F. Rappeneau

11576297

vz-c0a90bbd-ad9f-416e-9b5c-ebc5d0e989a7vz-2521e064-4dd2-4af1-8c08-fad60bff8894vz-8b33b4ad-1adc-4278-b258-3142e04b24be

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s