L’HEUREUX STRATAGEME – THEATRE EDOUARD 7

lheureux-stratageme_affiche_286♥♥ Moyennement emballée par « L’heureux stratagème », une pièce relativement méconnue de Marivaux mise en scène par Ladislas Chollat. Transposée dans les années 20, elle réunit tous les ingrédients du marivaudage : rivalité amoureuse, jeu de dupe, vengeance. Un spectacle honnête mais qui laisse perplexe par sa direction d’acteurs. 

Quelque part en France, années 20. La Comtesse (Sylvie Testud) s’éprend du chevalier Damis (Jérôme Robart), un gascon au fort tempérament. Mais cet amour naissant et réciproque n’est évidemment pas au goût de leurs amants respectifs : Dorante (Eric Elmosnino) et la Marquise (Suzanne Clément)  qui décident de s’unir pour se venger des infidèles et récupérer leurs amours.

Certes le spectacle ne manque pas d’atouts à commencer par le « sel » de l’intrigue, la sublime langue de Marivaux et la modernité des rôles féminins qui esquisse au cœur de ce XVIIeme leur future émancipation sociale et sexuelle. Le décor, quoique magnifiquement éclairé dont les pénombres et les clairs obscurs se prêtent fort bien aux confidences intimes et aux secrètes galanteries, laisse néanmoins un peu perplexe sur sa nature: où sommes-nous ?

Mais la direction d’acteurs reste à mon sens le point plus clivant. C’est selon !Certains apprécieront l’outrance et la familiarité du chevalier Damis à l’accent plus mafioso corse que gascon (même si solidement campé par Jérôme Robart), la nonchalance désabusée et du coup trop moderniste de Dorante, la nervosité et l’impétuosité de la colérique Comtesse à la diction saccadée qui manque à mon sens cruellement d’élégance et de retenue dans l’interprétation.  Moi non  ! Le tout résonne un peu comme du vaudeville. Dommage, seul le rôle de la Marquise (Suzanne Clément) et des personnages secondaires tous excellents sonne juste et rend un bel hommage à ce classique marivaudage. A vous de juger !

Signé Elisabeth

L’HEUREUX STRATAGEME

Théâtre Edouard 7, 10 place Edouard 7, 75009 Paris (Metro Madeleine, Havre-Caumartin)

Du 19 septembre au 5 janvier 2020

Jusqu’au 11 décembre :du mardi au vendredi à 20h, samedi à 16h et 20h, dimanche à 16h

À partir du 12 décembre : du mardi au vendredi à 21h, samedi à 16h et 21h, dimanche à 16h

Crédit photos: Bernard Richebé 

lhs-2019-09-16-i7i0383_600 (1)lhs-2019-09-16-i7i0651_600
lhs-2019-09-16-i7i0316_600 (1)
lhs-2019-09-16-i7i0463_600 (1)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s